Le prix de l'eau

 

Le syndicat gère la production et la distribution de l'eau potable pour 56 communes.

Il ne gère pas le service assainissement qui est fréquemment facturé en même temps que l'eau potable.

 

Il est courant de comparer d’une ville à une autre, d’une ville à une commune limitrophe le coût de l’eau potable puis de l’eau assainie. Il faut s’interroger pourtant sur la disponibilité des réserves, la longueur des réseaux de distribution et la solidarité ente communes.

 

Comparer une ville agglomérée, resserrée, qui a besoin relativement de peu de canalisations à créer et à entretenir et le citoyen lambda qui s’est isolé dans la campagne et à qui on offre le privilège d’avoir le confort au prix d’une canalisation de plusieurs centaines de mètres est un non sens.

Dans un syndicat comme VBG, les cas ne sont pas rares. 

 

Contrairement aux idées reçues, le mode de gestion n'est pas le seul facteur explicatif du prix de mètre cube d'eau. D'autres facteurs tout aussi, voire plus importants entrent en jeu : le caractère rural ou urbain du service, l'état de vétusté des installations, la qualité de la ressource en eau utilisée, l'endettement lié aux investissements passés, les investissements qui sont gages de préservation de la qualité du service fourni aux usagers.

 

Nous n'aborderons pas ici le coût de l'assainissement et nous vous invitions à vous rapprocher de votre commune pour toute question relative à ce domaine.

 

 

Le prix du m3 d’eau potable se calcule à partir du coût de production et du coût de transport de l’eau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci dessous, l'influence des différents

facteurs sur le prix de l'eau